Peinture Photo Infographie

Le portail de mes hobbies

Fabriquer son apprêt pour pastel

Comment faire son apprêt pour pastel

De nombreux pastellistes font leurs supports eux même. Cette démarche présente de nombreux avantage.

  • Cela permet de s’affranchir des supports standards vendus dans le commerce et ainsi de créer des fonds originaux, et personnels.
  • C’est un exercice ludique et amusant
  • C’est économique à la longue. Un papier standard apprêté par nous soins revient à moins de un euro. Il faut compter deux euros pour un mi-teinte canson et jusqu’à cinq euros voir plus pour un papier plus performant, en format 50 X 65
  • On peut utiliser les formats que l’on veut, en particulier les grands formats qui ne se trouvent pas dans le commerce.
  • On peut pratiquement apprêter tous les supports non gras, papier, carton, bois, isorel, pierre….etc.

Voici pour l’exemple le formidable travail du maitre pastelliste Nathalie Picoulet pour, entre autres, ses fonds délicatement texturés:

pastel nathalie picouletOn peut obtenir des fonds texturés en posant par exemple deux couches d’apprêt, une couche de tonalité claire et une deuxième couche de tonalité foncée que l’on étale avec une truelle de plâtrier.

 

 

 

Pour le plaisir voici une vidéo des oeuvres de cette formidable artiste :

Recette de l’apprêt pour pastel

La recette est simple : il suffit de mélanger de la poudre de marbre dans un liant acrylique et éventuellement une couleur acrylique pour teinter l’apprêt.

Mais voila, si on prend de la poudre de marbre dans un magasin beaux arts,  cela ne marche pas. La poudre de marbre généralement vendue est beaucoup trop fine! Sa granulométrie est en général de d 2µ  (microns). On obtient ainsi un résultat lisse impropre à l’application du pastel.

Il faut donc trouver de la poudre de marbre à la bonne granulométrie.

J’ai pas mal galéré pour trouver la bonne granulométrie et des fournisseurs.

Granulométrie de la poudre de marbre:

Pour la poudre de marbre il faut compter une granulométrie de 12µ à 32µ

  • Avec du 12µ on obtient on obtient une surface à grain fin facile et agréable à travailler.
  • Avec du 18µ le grain est un peu plus prononcé
  • Avec du 32µ le grain est encore plus fort

Ou se procurer cette poudre de marbre:

Il n’est pas facile de trouver de la poudre de marbre en 12µ, 18µ, 32µ à moins de l’acheter en sacs de 20kg, ce qui est beaucoup pour un usage artistique !  Voici trois adresses ou la poudre est conditionnée en 1kg. Les deux premières sont en France,  la troisième est en Allemagne.

Mode opératoire :

Par soucis d’économie j’utilise un papier 50×65 de 160gr. Je le tends sur une plaque de contreplaqué. Ce n’est pas facile et demande de la dextérité pour tendre un tel papier sans déboires… Mais vous pouvez opter pour un papier plus épais voir même très épais ou bien un carton qu’il ne sera pas nécessaire de tendre.

Dans un bol je mets 3 cuillères de liant acrylique, 1 cuillère de poudre de marbre et éventuellement de la peinture acrylique pour teinter l’apprêt. Je malaxe bien le tout. J’ajuste la consistance avec un peu d’eau. Je verse le tout au centre du papier tendu et j’étale avec un pinceau spalter.

On peut teinter l’apprêt dans la masse mais la poudre de marbre se comportant comme un pigment blanc, on obtiendra une couleur plutôt rabattue.

On peut aussi teinter l’apprêt une fois sec avec de l’aquarelle ou une encre genre colorex pour obtenir des teintes lumineuses.

On peut aussi utiliser une mince couche d’acrylique diluée, mais attention, sur le 12µ ou 18µ on risque ainsi de boucher le grain.

Faites vos essais !

 

Voici quelques exemples d’oeuvres que j’ai crées ainsi :

pastel-paysage-contre-jourVoici un paysage en contre jour réalisé aux pastels secs sur papier ordinaire tendu et apprêté au liant acrylique et poudre de marbre 32µ.
J’ai superposé au support une fine couche d’acrylique jaune d’or et j’ai peint aux pastels par dessus. Le fond jaune d’or transparait sous le pastel

 

 

 

 

pastel portrait égyptienVoici un portait d’un vieil homme égyptien fumant une cigarette. J’ aime bien ce portrait, je n’ai pas du tout estompé mais plutôt superposé des frottis de couleurs. Pour faire la peau basanée  : Pour les ombres, j’ai superposé du bleu outremer, de l’ombre brulée et de l’orange. Pour les clairs, du violet, de l’orange et du blanc.

Réalisé sur un papier ordinaire 160gr tendu et apprêté avec du liant et poudre de marbre 32µ.

 

2 Comments

  1. Merci pour ce tuyau bien utile! Tu es un homme généreux, ça se perd de nos jours… Eveline (quelleplanete sur AM)

  2. Bonjour et merci pour ce conseille, une petite question à propos la granulométrie. Est-ce que le grain obtenu par 12 micron est similaire au clairfontaine pastelmatt et le 32 micron plus rugueux comme canson mi-teint touch par exemple ? Ces deux papiers sont mes préféré.
    Bon weekend

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*